​Deux-Sèvres : le fléau de l’ambroisie à feuille d’armoise, ​invasive et allergisante

Une randonnée consacrée aux plantes invasives et toxiques a été organisée mercredi 6 avril à Bougon. Il a surtout été question de l’ambroisie à feuille d’armoise, dont les pollens provoquent de fortes réactions allergiques.

Ambroisie

Mercredi 6 avril, une randonnée était organisée à Bougon, sur le thème insolite des plantes invasives et toxiques de nos campagnes, à l’initiative de quatre étudiants en BTS du lycée agricole de Venours. Vingt-cinq personnes y ont participé, sur un parcours tracé en zone Natura 2000. Amélie, Victor, Julie et Marie-Amélie l’avaient jalonné avec des panneaux sur quelques plantes présentes dans le secteur.

Certaines sont comestibles et curatives (comme le coucou ou l’aubépine), d’autres (le lierre grimpant ou l’héllébore fétide) sont invasives et peuvent causer quelques dégâts. Mais l’ambroisie à feuilles d’armoise était ce jour-là en ligne de mire.

Problèmes respiratoires, cutanés, conjonctivites… 

Cette plante est très invasive, difficile à identifier au milieu de certaines cultures (le tournesol notamment). Et elle peut causer des problèmes respiratoires importants, des conjonctivites ou de l’eczéma, son pollen étant l’un des plus allergènes de France.

Elle est présente dans les Deux-Sèvres depuis une vingtaine d’années, notamment dans le sud du département, et fait l’objet d’un plan de lutte depuis deux ans, encadré par la préfecture.

[Lire la suite de l’article sur La Nouvelle République]

Auteur de l’article : AEI