Adopter les bons gestes face au moustique tigre

Quels sont les bons gestes pour limiter les nuisances du moustique-tigre, vecteur potentiel du chikungunya et de la dengue ?

Cette image est celle d'un moustique-tigre, insecte porteur de graves maladies, en train de piquer une personne. Il a l'abdomen rempli de sang.

Ces conseils sont suggérés par l’EID-Med (Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen), organisme qui a pour mission centrale le contrôle de la population des moustiques proliférant dans les zones humides des étangs et lagunes du littoral. Les actions proposées consistent, non pas à éradiquer l’ensemble des insectes piqueurs, mais à maintenir la gêne due aux moustiques à un seuil jugé tolérable, avec un impact environnemental minimum en agissant à la source de son développement. Tout récipient, même ceux de petite taille, pouvant recueillir de l’eau constituent un gîte de ponte potentiel.

Les gestes simples

  • Eviter les eaux stagnantes
  • Couvrir les réserves d’eau
  • Jeter les objets inutiles dans le jardin
  • Faciliter l’écoulement des eaux pluviales
  • Ranger les outils de jardins
  • Entretenir le jardin

Signalement en ligne

Il est néanmoins possible, en cas d’invasion ou de fortes nuisances, de remplir un formulaire en ligne : https://www.eid-med.org/sdc/. En le remplissant vous donnerez la possibilité à l’EID Med d’analyser votre problème et, dans les plus brefs délais, de vous contacter pour y répondre.

Via Hérault Tribune

Auteur de l’article : AEI