Alerte à l’ambroisie : un plan de lutte est lancé dans le Var

Alerte à l’ambroisie, plante exotique envahissante surveillée de près. Dangereuse pour les cultures, elle peut également provoquer des allergies. Un plan départemental de lutte a été lancé par le préfet du Var. L’un des principaux objectifs est de sensibiliser la population.

alerte à l'ambroisie
Voici à quoi ressemble l’ambroisie.

La guerre contre l’ambroisie est lancée dans le Var. Fin avril, le préfet a adopté, via un arrêté, un plan départemental de lutte contre cette plante exotique envahissante, qui peut notamment être dangereuse pour certaines personnes. 

Il encadre les moyens utilisés et le rôle de chaque intervenant. « L’Agence régionale de santé (ARS PACA), qui pilote ce plan, a missionné FREDON PACA  Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles – pour construire un dispositif qui repose essentiellement sur la mise en place d’un réseau de référents territoriaux et milieux, connaissant parfaitement l’environnement local et constituant un relais de terrain précieux auprès de la population. » 

Repérer les foyers d’ambroisies… 

Les communes seront sollicitées. La préfecture ajoute que le rôle des référents sera de « participer au repérage des foyers d’ambroisies sur les terrains privés et publics de la commune et de les référencer sur la plateforme ‘Signalement Ambroisie’, de sensibiliser et d’informer la population et pour finir, d’engager les moyens de lutte appropriés si nécessaire. Un accompagnement est d’ores et déjà prévu, ainsi que des formations de terrain ».

La guerre contre l’ambroisie est lancée dans le Var. Fin avril, le préfet a adopté, via un arrêté, un plan départemental de lutte contre cette plante exotique envahissante, qui peut notamment être dangereuse pour certaines personnes. 

Il encadre les moyens utilisés et le rôle de chaque intervenant. « L’Agence régionale de santé (ARS PACA), qui pilote ce plan, a missionné FREDON PACA  Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles – pour construire un dispositif qui repose essentiellement sur la mise en place d’un réseau de référents territoriaux et milieux, connaissant parfaitement l’environnement local et constituant un relais de terrain précieux auprès de la population. » 

Repérer les foyers d’ambroisies… 

Les communes seront sollicitées. La préfecture ajoute que le rôle des référents sera de « participer au repérage des foyers d’ambroisies sur les terrains privés et publics de la commune et de les référencer sur la plateforme ‘Signalement Ambroisie’, de sensibiliser et d’informer la population et pour finir, d’engager les moyens de lutte appropriés si nécessaire. Un accompagnement est d’ores et déjà prévu, ainsi que des formations de terrain ».

La guerre contre l’ambroisie est lancée dans le Var. Fin avril, le préfet a adopté, via un arrêté, un plan départemental de lutte contre cette plante exotique envahissante, qui peut notamment être dangereuse pour certaines personnes. 

Il encadre les moyens utilisés et le rôle de chaque intervenant. « L’Agence régionale de santé (ARS PACA), qui pilote ce plan, a missionné FREDON PACA  Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles – pour construire un dispositif qui repose essentiellement sur la mise en place d’un réseau de référents territoriaux et milieux, connaissant parfaitement l’environnement local et constituant un relais de terrain précieux auprès de la population. » 

… mais surtout, sensibiliser sur cette plante méconnue

L’un des principaux objectifs de ce plan de lutte est en effet de faire découvrir à la population cette plante pas forcément connue, et de sensibiliser sur ses dangers. Cependant, il faut déjà la reconnaitre. 

Lucile Arnaud est inspectrice phytosanitaire au sein du syndicat agricole FREDON PACA, missionné par l’ARS pour ce plan. « C’est une plante qui ressemble a un petit buisson, les feuilles sont bien vertes des deux côtés, très découpées. Elle a une tige violette, poilue. » Auparavant surtout implantée dans la vallée du Rhône, l’ambroisie est dorénavant présente dans le Var.

On peut en trouver un peu partout : dans les jardins, le long de la route, le long d’une rivière, sur une zone de chantier… mais aussi dans les parcelles agricoles, ce qui peut être néfaste. Selon Lucile Arnaud, « elle peut prendre la place d’autres espèces végétales et, entre guillemets, polluer la culture. Des chiffres disent que parfois en maïs, il y a 50% de pertes de rendement à cause de l’ambroisie« .

Un pollen particulièrement allergisant  

Il est également important de connaitre cette plante car son pollen est très allergisant. Par exemple, cinq grains de pollen par mètre cube suffisent pour déclencher des symptômeschez les sujets les plus sensibles. 

Lucile Arnaud donne des précisions : « On peut avoir le nez qui coule, des éternuements, de la toux, voire chez les sujets les plus sensibles, de l’asthme, donc ça peut être vraiment embêtant. Il y a certaines personnes qui se retrouvent à même devoir être en arrêt de travail tellement elles sont affectées ». Les deux mois les plus à risques sont août et septembre, au moment de sa période de pollinisation.

La population encouragée à l’arracher 

Dans le cadre de ce plan lancé par le préfet, la population est encouragée à participer à la lutte contre l’ambroisie, notamment en en arrachant si vous en voyez. Toutefois, d’après Lucile Arnaud, de FREDON PACA, il est conseillé d’utiliser des gants et, si vous le faites en août et septembre, mettez un masque pour vous protéger du pollen, c’est plus prudent. 

Si vous avez un doute par exemple sur une plante, il est possible d’aller sur l’application smartphone ou sur le site Signalement Ambroisie. Vous envoyez une photo, quelques informations de description, et ensuite des spécialistes analysent votre photo et déterminent s’il s’agit ou non d’ambroisie. Cette plateforme permet également de tout simplement prévenir que vous avez découvert une zone infestée. 

Pour en savoir plus sur l’ambroisie : 

[Via France Bleu]

Auteur de l’article : AEI