La France épinglée par la Commission européenne pour non-action face à la propagation des espèces invasives

La France et 17 autres pays menacés d’une action devant la justice européenne s’ils ne prennent pas plus au sérieux la lutte contre les espèces invasives – L’Allemagne, la Grèce, l’Espagne et l’Italie figurent également au nombre des pays épinglés, le 9 juin, par la Commission européenne, qui leur reproche de ne pas appliquer comme il se doit un règlement de 2014 « relatif à la prévention et à la gestion de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes ».

« Aucun de ces 18 États membres n’a défini, mis en œuvre ou communiqué à la Commission un plan d’action » permettant de freiner la propagation de ces espèces – des plantes et espèces animales perturbant des écosystèmes à la suite d’une intervention humaine. Les contrevenants ont deux mois pour prendre des « mesures nécessaires », faute de quoi l’exécutif pourrait formuler un « avis motivé », préalable à une éventuelle procédure devant la Cour de justice de l’Union européenne. D’autres pays sont par ailleurs pointés du doigt pour des motifs voisins – la gestion des sites Natura 2000 ou l’application de la directive oiseaux.

Source : Contexte

Auteur de l’article : AEI