Les dangers des chenilles processionnaires

Les dangers des chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont désormais considérées comme “espèces nuisibles à la santé humaine” par le code de la santé publique. Brut a interrogé Marilou Motter, Coordinatrice de l’Observatoire des chenilles processionnaires, afin d’en savoir plus sur les dangers de ces insectes. 

Danger, ne pas s’en approcher !

“En ce moment, on parle beaucoup des chenilles processionnaires parce qu’il y a un texte de loi qui est paru et qui classe ces espèces de chenilles processionnaires en tant qu’espèces nuisibles à la santé humaine dans le code de la santé publique.“

Le 27 avril 2022, un décret reconnaissant la prolifération et les dangers des chenilles processionnaires comme nuisible pour l’homme a été adopté. 

Les chenilles processionnaires, ce sont ces chenilles “poilues, qui se baladent en queue leu leu en procession avec d’autres chenilles”, explique Marilou Motter, Coordinatrice de l’Observatoire des chenilles processionnaires. “Elles mesurent environ trois à quatre-cinq centimètres de long”

Cette espèce de chenilles est particulièrement connue pour ses “poils urticants”.  “Au niveau de la peau, il peut y avoir plusieurs symptômes différents : soit des petits boutons rouges, soit des grosses plaques rouges, soit des érythèmes”.

Pourtant, Marilou Motter tient à rappeler : “Si on voit des chenilles processionnaires et qu’elles ne sont pas un danger ni pour soi ni pour nos animaux de compagnie, alors laissons-les tranquilles. Toutes les chenilles ne sont pas dangereuses pour l’Homme. »

[Découvrir la vidéo sur les dangers des chenilles processionnaires sur France TV info]

Auteur de l’article : AEI